L'Orient - Le Jour du tac au tac

Enquête: le regard de la société égyptienne sur l’homosexualite | 22 mars 2008


Les résultats ci-dessous d’après une enquête de Shahinaz Abdelsalam, sur un échantillon de 70 Egyptiens (tendance politique : gauche)

clip_image002
Les homosexuels sont :
1 malades, doivent voire un psychologue.
2 pas normaux.
3 dans le peche.
4 criminels
5 aucun des choix precedents.

En Egypte, l’homosexualité reste un tabou, pour l’Islam et le christianisme, les deux religions majeures c’est un comportement contre la nature, une maladie psychologique de point de vu médical, et un crime de point de vu juridique.
A Corba, le Caire, et A Starbucks ce café américain, fréquenté par la « High class » arrive Salma, confiante, habillée a la mode. Cette jeune lesbienne a 28 ans, est un dentiste.

« Ce stupide psychologue m’a traité comme une pute, il m’a demandé de raconter comment ca ce passe au lit »explique-t-elle. La jeune femme a été forcee par une amie d’aller voir un psychologue.

« Je ne suis pas malade, je suis une femme normale qui a choisi d’être avec une femme, je suis différente c’est tout »insiste Salma.

Pour elle «il faut rester discrète ,c’est dangereux d’annoncer l’homosexualité aux amis , au famille ,ou a n’importe qui ,en Egypte les gens comprennent pas et dans leurs yeux les homosexuels sont des malades ,des criminels et des athées»

« On se fait connaissance a travers l’internet c’est la seule porte pour rencontrer ce qui sont comme nous, il y en a beaucoup, plus que tu peux imaginer. » dit-elle.

Un seul espoir pour les gays
Une seule association qui présente l’aide au gays, c’est « l’Initiative égyptienne pour les droits de l’individu (EIPR) ».
En 2002 Hossam Bahgat un jeune journaliste a fonde l’association « J’ai commence l’EIPR pour aider les gays juridiquement, pendant le procès de Queen boat toutes les ONG de droits de l’homme ont refuse de défendre les 52 gays, et j’avais été Licencié de l’Organisation égyptienne des droits de l’homme (OEDH) parce que j’ai osé dénoncer, l’attitude passive des associations humanitaires égyptiennes. » dit-il.
« EIPR n’est pas une association de LGBT (Lesbian Gay Bisexuel Transgender) je ne veux pas faire une image d’une association occidentale, par contre EIRP est ce que je cherche c’est la cause globale pour tous les Egyptiens, c’est les droits de l’individu, ses droits, y compris les droits de gays et hétéro et de n’importe quelle personne. » déclare le directeur de l’EIPR.
Pour Hossam « le regard de pitie sur les pauvres malades gays ,les protège parfois d’être expulsés ou assassinés par quelqu’un de la famille ,pour changer la mentalité Égyptienne par rapport au gays ca va prendre beaucoup de temps et encore une fois il faut penser globalement. »

enquete2

si tu as un ami homosexuel ?
1-je ne vais jamais lui parler
2-je vais essayer de le changer
3-rien ne change pour moi.


Laisser un commentaire »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :