L'Orient - Le Jour du tac au tac

Les waters du centre ville | 14 avril 2008

600 WC blancs , alignés sur 33 rangées, au centre de Beyrouth, près de
l’immeuble Starco, sont plantés là pour rappeler le 13 avril 1975, date du début de la guerre du Liban.
Ces cabinets qui, dans une vue d’ensemble, font l’effet de pierres tombales ont surpris plus d’un badaud venus regarder cette installation insolite signée par l’artiste Nada Sehnaoui.

Pourquoi des WC? Pour que la guerre ne recommence plus, pour qu’on n’ait
plus à se cacher dans les toilettes pour se protéger des bombes!
A la tombée de la nuit, les spectateurs s’asseyent sur ces sièges hors du commun pour assister au spectacle qui se déroule face à eux, entre les immeubles de la capitale.

Installation Nada Sehnaoui 3ph-MS


2 commentaires »

  1. Euh… Je vais probablement paraître un peu vieux jeu, mais n’est ce pas un peu vulgaire -voire scataologique- d’évoquer les croix des cimetières par des WC? Je me demande si Marcel Duchap lui-même n’aurait pas hésité à utiliser ce genre d’allégorie…

    Commentaire par oberonbrown — 18 avril 2008 @ 10:10

  2. Franchement, cette expo ne m’a pas décoiffée non plus et je ne me suis pas sentie concernée par le message qu’elle tente de véhiculer

    Commentaire par leliaamezher — 18 avril 2008 @ 4:07


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

About author

En créant ce blog, L'Orient Le Jour entend donner aux jeunes Libanais la possibilité de s'exprimer pour qu'ils forment une communauté vivante, par-delà les différences. Car être citoyen, c'est être actif. La jeunesse libanaise a le droit et le devoir de féliciter et de critiquer ses semblables. Par leur sens critique, les jeunes ont la possibilité de jeter les fondations du Liban de demain, pour que le progrès ne soit pas qu' "un beau rève", comme l'imaginait Samir Kassir. La jeunesse, par l'interm�diaire du blog L'Orient Le Jour, dispose ainsi d'un moyen propre à la discussion sur les sujets de l'actualité libanaise ou, plus généralement, sur tout th�me qui lui tient à cour. L'Orient Le Jour devient ainsi accessible aux lecteurs de la jeune génération. Ces derniers pourront interagir avec la rédaction du journal et l'inviter à traiter les sujets qui l'intéressent. Les jeunes disposent par-là, de l'opportunité de contribuer à l'élaboration du quotidien et de briser le mur qui les sépare. Les jeunes pourront ainsi : - Poster leurs articles sur le blog L'Orient Le Jour - Envoyer leurs photos pour les mettre en ligne D'autre part, seront organisés : - Des débats hebdomadaires dont le thème sera diffusé sur le site Internet du journal Veuillez envoyer vos articles, photos et commentaires à : lorientlejour@gmail.com Il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter la bienvenue sur votre page...

Recherche

Navigation

Catégories :

Links:

Archives:

Feeds

%d blogueurs aiment cette page :