L'Orient - Le Jour du tac au tac

Report: Lebanon army wants U.S. heavy weapons

27 octobre 2008
Laisser un commentaire
SOURCE ALBAWABA.com     Posted: 27-10-2008 , 10:15 GMT      

lebanon armyLebanese commanders are anxious about the slow pace of U.S. military support so far and say the army needs heavier weapons, the New York Times reported. « Of the $410 million that has been committed since 2006, less than half has been delivered — mostly ammunition, communications equipment, Humvees, trucks, rifles, automatic grenade launchers and other light weapons, and spare parts, » the newspaper quoted Lebanese and American military officials as saying.

 

« It is heavier weapons that are most needed, » Lebanese officials told the daily. « It is understandable, the frustration the Lebanese are expressing, » said Mark T. Kimmitt, assistant secretary of state for political and military affairs.

 

 

Publicités

Voter, un geste qui permet d’exister!

17 octobre 2008
Laisser un commentaire

Une lectrice nous a envoye cet article d’opinion paru dans Le Devoir canadien, nous l’en remercions. LM

Par Abdul-Massih, Le 9 octobre 2008

Édition du samedi 11 et du dimanche 12 octobre 2008

Mots clés : Droit de vote, Élection, Canada (Pays)

J’ai quitté mon pays d’origine à l’âge de 35 ans, sans jamais avoir eu la chance de voter lors des élections. La raison en est très simple: pendant de longues années, à cause de la guerre qui y sévissait, il n’y eut même pas d’élections prévues!

Arrivée au Canada il y a 18 ans, ce fut une joie pour moi de déposer mon vote dans l’urne pour la première fois de ma vie. Prendre part aux élections m’a fait réaliser l’importance qu’a mon geste: mon vote allait compter pour quelqu’un. Je devenais utile à mon pays d’accueil!

C’était quelque chose, ce sentiment d’exister pour quelqu’un, ce sentiment d’appartenir à un pays. Je ne l’ai pas senti dans mon pays d’origine car on ne m’a pas donné la chance d’exister en tant que citoyenne, qui revendique son droit de voter afin de participer un tant soit peu aux décisions majeures qui concernent le pays, particulièrement celles qui touchent à la souveraineté, à l’unité et à l’existence même du pays. Je n’ai pas pu me sentir citoyenne à part entière du Liban, ni avant mon départ, ni par la suite, car les émigrés n’ont pas la chance de voter à l’extérieur de leur pays… pas avant 2013, dit-on. Inch Allah! comme on dit chez nous.

Voter est un droit et un devoir selon la Charte canadienne. Moi, je l’ai vécu comme une liberté. Alors, il ne faut pas oublier d’aller voter le 14 octobre: c’est un geste louable. Au nom de tous ceux qui, à travers le monde, n’ont pas encore la chance et le droit de voter, ce geste-là, faites-le!


Les effets secondaires du journalisme …

11 octobre 2008
Laisser un commentaire

Trop de veilles, trop de travail, trop de stress, ca peut aussi donner ca au bureau …

DSC00031